0

projet_nut2La malnutrition est très présente au Burkina Faso où l’on estime qu’elle est la cause sous-jacente de 50% des décès des jeunes enfants. Maladie souvent invisible, elle a pourtant des conséquences dévastatrices sur le développement des enfants. Djantoli a lancé en 2016 la première phase d’un projet de lutte contre la malnutrition dans les zones non-loties de la capitale burkinabè. Ce projet a été mené en partenariat étroit avec deux associations communautaires burkinabè : ADAPMI et IES Femmes.  Lire la suite …

Le 28 mars 2017