0

Fondée en 1963 à l’initiative de la Princesse Grace de Monaco, l’Association Mondiale des Amis de l’Enfance (AMADE) repose sur une vision : « celle d’un monde où tout enfant puisse vivre dignement, en sécurité, dans le respect de ses droits fondamentaux. Celle d’un monde où tout enfant ait l’opportunité d’exprimer pleinement ses potentiels ». Dans le domaine de la santé, l’AMADE a fait de la lutte contre la mortalité maternelle et infantile l’un de ses champs d’intervention.

En 2016, convaincue par le travail de Djantoli, l’AMADE a décidé de soutenir le modèle de médiation sanitaire de l’association et d’accompagnement des populations les plus démunies vers les structures de santé de proximité au Mali. C’est alors avec grand plaisir que l’équipe a reçu la visite de Jérôme Froissart, Secrétaire Général de l’AMADE, renforçant d’autant plus la relation tissée entre les deux structures.

Le partenariat se poursuit d’ailleurs en 2017 !

Aux côtés du Gouvernement de Monaco, l’AMADE a souhaité soutenir notre projet d’appui à la diffusion des systèmes de couverture santé universelle en Commune 3 de Bamako. En étroite collaboration avec l’Union Technique de la Mutualité malienne et l’Agence Nationale d’Assistance Médicale, Djantoli s’engage à favoriser un accès durable aux soins au sein des communautés d’intervention en mettant en œuvre un important travail de médiation sanitaire et d’orientation autour des dispositifs publics de protection sociale existants. L’expérience acquise a vocation à être capitalisée et partagée avec les autorités locales, dans le but notamment d’identifier les conditions d’une mise à l’échelle de cette approche au moment de l’opérationnalisation de la politique publique d’assurance maladie universelle au Mali.

« L’AMADE Mondiale a trouvé dans Djantoli un partenaire de choix dans la mise en œuvre de son intervention dans le cadre de la prévention de la mortalité infantile. L’approche développée, privilégiant l’information et la sensibilisation des mères des familles, la prévention et le renforcement de l’offre de santé nous a semblé fort innovante. Les résultats enregistrés ainsi que la visite effectuée au sein des familles bénéficiaires à Bamako nous confortent dans cette idée. »

Jérôme Froissart, Secrétaire Général de l’AMADE Mondiale

Pour en savoir plus : http://www.amade-mondiale.org/

Le 4 octobre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *